Fr
Uk
De
 
Suivez-nous

Saint-Péray

Saint-Péray

Dans les premiers siècles de notre ère, s’élevait, sur l’emplacement du village actuel, le vaste domaine agricole de la famille Atius. Au moment de la chute de l’empire romain, les habitants se regroupèrent dans les ruines. Ce fut l’origine du hameau d’Atiacum. Bientôt, au centre des masures s’éleva le prieuré dédié à Saint-Pierre et c’est ainsi que, partant du nom de la famille romaine Atius, le village devint Sanctus Petrus d’Atiacum puis, rapidement condensé en Sanctus Petrus d’Ay, il fut francisé et aboutit finalement à Saint-Péray.

L’histoire de Crussol remonte à une haute antiquité ; un poignard en bronze trouvé par des carriers de Saint-Péray an 1790 l’atteste ; les inscriptions et les monnaies découvertes plus tard le confirment.

Le document authentique le plus ancien dans lequel il soit question de Crussol est une charte (de 936) du cartulaire de Saint-Chaffre mentionnant la donation à l’abbaye d’une “villa” située au-dessous du château de Crussol.

Une autre charte (cartulaire de Bourg-lès-Valence) donne les noms des propriétaires du château au XIIe siècle. Le premier est Giraud Bastet, sa femme Agnès, son frère Guillaume de Crussol et ses descendants Guy et Adalbert. Guy eut pour fils Géraud Bastet (nom conservé dans la famille de Crussol sur cinq générations).

Pendant le moyen âge, Saint-Péray n’a pas d’autre histoire que celle de ses hauts et puissants seigneurs de Crussol.

Après le traité de Brétigny en 1360 (qui permet une trêve de neuf ans dans la Guerre de Cent Ans), les mercenaires anglais et leurs alliés, alors maîtres de l’Aquitaine, libérés pour un temps mais sans solde, s’organisent pour former les grandes compagnies de mercenaires lesquelles pillent, tuent, et brûlent tout sur leur passage, la Vallée du Rhône n’est pas épargnée. C’est probablement à cette époque que les habitants de Sanctus Petrus Ay décident d’édifier des remparts autour du village pour se protéger. L’enceinte faisait 1,50 m de large au niveau du sol et 3 m de hauteur et était renforcée de distance en distance par des tours ouvertes à la gorge (vers l’intérieur). Il ne reste malheureusement pratiquement plus de traces de ces tours.

Les siècles passèrent et le petit bourg rural se transforma peu à peu en village puis en ville de près de 7000 habitants aujourd’hui, ses vins et son château faisant sa renommée.

www.st-peray.com

Localisation